Wing Tsun Nazairien

À PROPOS

Un peu d'histoire sur l'origine du Wing Tsun "Kung Fu", appelé aussi Wing Chun.

 

Cet art a été créé en Chine par une nonne bouddhiste du nom de Ng Mui. Lors de la création de ce nouveau système de combat, l'objectif de Ng Mui était de permettre aux personnes physiquement désavantagées de faire face à des experts en arts martiaux externes, et ceci sans l'usage de la force, en retournant la force de l'adversaire contre lui. Dans cette optique, elle élabore un art martial accessible à tous, et facilement assimilable.

Le Wing Tsun fût transmit de générations en générations jusqu'au dernier Grand Maître YIP MAN (professeur de Bruce LEE), qui lui même transmettra son art à LEUNG TING peu avant sa mort. LEUNG TING deviendra alors le père du Wing Tsun moderne. Il formera un grand nombre de professeurs à l'étranger, notamment en Allemagne dans les années 75 où il se développera considérablement jusqu'à nos jours.

Par l'étude du wing tsun, le pratiquant va optimiser ses réflexes tant visuels que tactiles et maximiser son potentiel.

Le but n'est pas de produire un effet artistique, ni d'utiliser une force excessive mais plutôt de se servir de principes simples et logiques suivant un enseignement réaliste, constant et structuré . 

  Quatre concepts / principes structurent le wing tsun :

  • si la voie se libère, entre et frappe si tu le peux. 

 

  • si la voie n'est pas libre, reste au contact 

 

  • si la force de ton adversaire est supérieure à la tienne, cède intelligemment 

 

  • si ton adversaire tente de reculer, ferme la distance

 

Ces concepts sont mis en application au travers des cours dans tous les exercices proposés aux élèves.


L'étude portera sur les diverses formes du wing tsun, la siu nim tao, la chum kiu, biu jee ; l'étude des techniques de base et plus avancées, la gestion des différentes distances de combat
(pieds, poings, coudes, genoux, au sol...), le sparring...

Il ne faut pas oublier le chi sao, le coeur du wing tsun, l'essence  même du style. Il sert à développer la perception tactile et à atténuer progressivement nos tensions musculaires afin de nous rendre souple et flexible.